Big Hit présente ses excuses après que SUGA a utilisé dans sa mixtape un discours de Jim Jones, le gourou de secte coupable du plus grand suicide collectif de l’Histoire

Big Hit Entertainment a présenté ses excuses et apporté des modifications suite à de sérieuses critiques.

Depuis quelques jours, SUGA (BTS) était sous le feu des critiques en Corée du Sud car il a été découvert qu’il avait samplé dans sa mixtape un extrait d’un discours de Jim Jones, le gourou de la secte du Temple du peuple, et responsable de la mort de plus de 900 personnes lors d’un suicide collectif.

Le Temple du peuple est une secte tristement célèbre dirigée par Jim Jones. En 1978, ce dernier a forcé le suicide collectif d’environ 910 fidèles, la plupart par empoisonnement.

Beaucoup de gens ont ainsi demandé des réponses de la part du membre de BTS, de nombreuses personnes dénonçant ce choix.

Aujourd’hui, Big Hit Entertainment a alors annoncé que la partie avait été supprimée de la chanson et que le titre avait été remis en ligne sans cette partie. L’agence en a également profité pour s’excuser.

Dans son communiqué, la compagnie explique :

“Bonjour, c’est Big Hit Entertainment.

Sur un titre de la mixtape “D-2″ de SUGA, un sample vocal d’un speech d’introduction a été sélectionné par le producteur qui travaillait sur la chanson sans avoir de mauvaise intention particulière, en prenant en compte l’atmosphère globale de la chanson.

Après avoir sélectionné un sample vocal du discours, nous avons procédé à la vérification de l’adéquation du contenu selon le processus interne. Cependant, il y a eu une erreur dans le processus de sélection et d’inspection qui a inclus la chanson sans reconnaître qu’il s’agissait d’un sample inapproprié.

Bien que Big Hit identifie les problèmes sociaux, culturels et historiques à travers son propre processus d’examen de divers contenus ciblant le monde, nous éprouvons des limites à comprendre toutes les situations et à réagir en conséquence. Dans ce cas, nous ne le savions pas à l’avance et nous ne comprenions pas les situations historiques et sociales qui y sont liées. Nous nous excusons auprès de ceux qui ont été blessés ou mal à l’aise à cause de cela.

Après avoir vérifié le problème, Big Hit a immédiatement supprimé la partie et a republié la chanson.

L’artiste lui-même est perplexe et se sent profondément responsable des problèmes auxquels il n’a pas pensé.

À l’avenir, Big Hit tirera les leçons de cette affaire et examinera de plus près tous les processus de production.”

Source : newsen