JTBC enquête sur les nouveaux moyens utilisés par les sasaengs pour traquer les idols

La sécurité des célébrités sud-coréennes est de plus en plus compromise…

Pour des personnalités, les détails de vol comme la compagnie qu’ils prennent ou encore leur destination, sont considérés comme des informations privées. Cependant, les sasaengs ont trouvé un nouvelle manière de connaître les détails des vols de leurs stars favorites, et tout ça pour moins de 30€.

Pour tester ce système, une reportrice de JTBC a essayé d’obtenir les détails du vol d’un groupe d’idol célèbre qui avait un concert à l’étranger.

La journaliste a directement contacté par message privé sur Twitter une personne dont on dit qu’elle fournirait ce genre d’information. Voici l’étonnante réponse qu’elle a reçu, « L’information sur le vol coûte 30 000 wons (approximativement 22 euros). L’information sur le siège est de 20 000 wons (environs 14 euros) par membre. »

Dès que la reportrice a envoyé l’argent, elle a reçu l’information. Tout le processus a pris moins d’une heure.

Des sources dans le milieu de l’aviation ont estimé que ces fuites ne pouvaient provenir que de personnes travaillant au sein des compagnies aériennes, or une source de l’Aéroport International de Incheon a déclaré, « Puisque l’information sur le siège est une atteinte à la vie privée, les employés des compagnies aérienne ne peuvent rien savoir à ce sujet. »

Le plus important des problèmes est que cette méthode peut être utilisé à des fins plus dangereuses.

Pour l’exemple, ce 15 Octobre, le membre du Congrès Ahn Kyu Baek du Parti Démocrate de Corée a pu obtenir, grâce à ce moyen, les informations de vol de Kim Hyun Mi, secrétaire du ministère de la Terre, des Infrastructures, et des Transports, avant qu’elle ne quitte le pays pour l’Iran, le tout pour seulement 50 000 wons (approximativement 37 euros)…

Suite à cela, Ahn Kyu Baek s’est officiellement exprimé à ce sujet, « Ce ne serait pas une exagération de dire qu’à cause de ce problème, non seulement des informations privées ont été révélées, mais ceci pourrait nous mener à une vulnérabilité face au terrorisme. »

Ces inquiétudes poussent les gens à réclamer une enquête pour retrouver et arrêter les gens coupables de la révélation de ces informations.

Source : JTBC