Jungkook (BTS) : “Il y a beaucoup de contradictions dans mon personnage”

Jungkook a récemment répondu aux questions de Weverse Magazine.

Le magazine officiel de Weverse a récemment réalisé une série d’interviews avec les membres de BTS dans le cadre de la sortie du nouvel album du groupe.

Après Jin, c’est Jungkook qui en a fait de même. Morceaux choisis.

Vous chantiez même en venant pour l’interview. Je vous ai déjà vu chanter plusieurs fois, en fait. Que signifie chanter pour vous ?

Jungkook : “Um… En ce qui concerne le chant, je veux que mon nom devienne un raccourci pour cela. Un raccourci pour chanter. Je veux recevoir beaucoup de reconnaissance et j’espère pouvoir entendre mon propre chant et penser : Wow, je suis vraiment, vraiment bon. En d’autres termes, je veux pouvoir très bien chanter et me sentir à l’aise de le faire. Je ne peux pas ressentir ça à chaque fois que je chante, mais… je veux juste être bon. Maintenant que je suis chanteur et que je suis apparu sur tant de scènes différentes, il y a des moments où je fais un si bon travail là-haut que ça me donne la chair de poule, et avec ces expériences qui s’accumulent, je continue de penser à quel point ce serait libérateur et amusant de monter sur scène et de pouvoir chanter la chanson parfaite ? Complètement sans souci, comme dans mon imagination.”

Comment avez-vous ressenti les concerts récents, dans ce sens ?

Jungkook : “J’ai fait les deux premiers shows à Las Vegas et j’ai travaillé ma voix un peu plus le lendemain et j’ai pensé, pourquoi je n’essaie pas de chanter comme ça ? Puis pn a fait les troisième et quatrième shows. Je me sentais vraiment bien pour les deuxième et quatrième shows. Et j’avais beaucoup d’endurance et ma gorge allait bien jusqu’au deuxième concert inclus. Je commençais à perdre de l’endurance au quatrième show, mais ma gorge allait toujours bien. C’était difficile car j’avais l’impression de ne pas pouvoir réchauffer ma voix après avoir eu le COVID-19. J’étais donc vraiment inquiet pour le deuxième concert, mais j’avais l’impression de surmonter ça, ce qui m’a fait plaisir, et c’était vraiment amusant. Avant le quatrième concert, j’ai fait un entraînement vocal qui m’a donné des idées sur la façon d’aborder les choses. Et, vous savez, savoir sur quoi se concentrer fait une grande différence. Même si c’était un peu exigeant physiquement, la performance m’a donné confiance quand j’ai réalisé, quand j’ai fait une certaine chanson, je me suis senti un peu plus à l’aise en sachant ce qui allait arriver à coup sûr, même si c’était fatiguant, et je me suis dit qu’il serait préférable de m’entraîner d’une certaine manière à partir de là. C’était vraiment amusant à la fin.”

C’était peut-être votre façon de trouver votre place pour performer.

Jungkook : “C’était gênant de performer lors du premier concert, mais je suis également retombé dans le rythme au fur et à mesure que la performance avançait. J’ai compris après le concert que j’aimais vraiment faire le show. J’ai adoré pouvoir enfin performer à nouveau et je veux continuer à le faire.”

Comment vous sentez-vous quand vous pensez à vous-même : “c’est assez bien”, ou “je me suis amélioré” ?

Jungkook : “Assez n’est jamais assez, mais je me sens bien pendant les cours d’anglais quand le professeur me demande des mots de vocabulaire que j’ai mémorisés et que je peux répondre tout de suite. C’est comme si je l’avais vraiment mémorisé ! Pour le chant, il y a des moments où tout va bien. Et il y a des moments où c’est facile, c’est-à-dire quand je me dis : c’est grâce à tout ce que j’ai pratiqué, n’est-ce pas ? J’aimerais que ce soit comme ça tous les jours. (Rires)”

La plupart du temps où vous parliez au public lors du concert à Las Vegas, vous parliez en anglais. C’est aussi le résultat d’un travail acharné.

Jungkook : “Je suis reconnaissant lorsque les autres voient cela et me disent que je me suis vraiment amélioré ou que je suis bon, mais je ne pense jamais que je suis bon quand j’y pense moi-même. Je pense que ce que j’ai dit en anglais sonnait mieux aux gens que ce à quoi ils s’attendaient. Parce que je n’ai fait aucune erreur. Mais je ne pense vraiment pas qu’il y ait de quoi être fier. Si j’étais capable de diriger tout le concert en anglais comme ça sans prompteur, je dirais que j’ai beaucoup progressé, mais je n’en suis pas encore là. J’ai encore un long chemin à parcourir quand j’y pense, et je veux en fait toujours pouvoir dire tout ce que j’ai dit facilement et sans aucune difficulté le plus tôt possible. Quand je dis que j’ai bien fait, c’est juste ce que j’ai ressenti sur le moment. Mais après ça ? Je dois être meilleur. Rapidement. Vite, vite, vite. (Rires)”

N’est-ce pas moins de paresse et plus d’investissement dans votre travail ? (Rires)

Jungkook : “J’aimerais que ce ne soit pas comme ça d’habitude. (Rires) Ce n’est pas comme si je ne faisais que des choses quand je les trouvais amusantes – je m’amuse et j’aime apprendre des choses quand je me mets enfin à les faire – mais je me sens irrité chaque fois que je dois faire quelque chose et que je ne veux pas le faire jusqu’à ce que je commence. (Rires) Je pense que c’est pourquoi je ne fais que des choses qui m’aident à être un meilleur chanteur pour le moment. Si j’essayais d’apprendre un instrument en ce moment, je ne pense pas que je me sentirais tout de suite en confiance, mais j’essaierais quand même d’apprendre la batterie si j’en avais envie. Et la danse m’aide quand je suis sur scène. Tu écoutes de la musique quand tu danses, ce qui est utile aussi, je pense. Et la boxe est utile pour devenir plus fort, en plus c’est amusant. Je l’ai choisi parce que c’est l’exercice le plus amusant. Lire des livres et pratiquer, c’est parce que je dois écrire des paroles. Il en va de même pour l’anglais : je ne sais pas ce qui se passera dans le futur, mais si je dois parler en anglais ou faire une interview, je pourrais l’utiliser à ce moment-là, et je peux aussi l’utiliser pour écrire des paroles. J’ai l’impression qu’ils sont tous issus du métier de chanteur.”

Vous faites déjà tellement de choses en tant que membre de BTS. Qu’est-ce qui vous pousse à essayer toutes ces nouveautés ?

Jungkook : “Parce qu’au final, je le veux. Je veux me voir capable de faire toutes ces choses. Je pense qu’il y a beaucoup de contradictions dans mon personnage. Et peut-être est-ce un peu une question de fierté ? Il y a des moments où je vois quelqu’un faire quelque chose et je pense : s’il peut le faire, pourquoi pas moi ? Et si je vois quelqu’un de vraiment cool faire quelque chose, c’est parfois la motivation dont j’ai besoin pour commencer.”

Je pense que le type de personnes dont vous vous entourez est très important, que vous travailliez ensemble ou que vous parliez simplement.

Jungkook : “Je suis d’accord. Je suis d’accord. Je ne pense pas que je puisse me motiver à faire grand-chose sans l’aide des autres.”

Les autres membres doivent avoir une grande influence sur vous.

Jungkook : “Une très grande influence. Le simple fait de voir les autres sortir leurs mixtapes me fait penser : Quand devrais-je en faire une ? Il doit y avoir quelque chose que j’ai que je peux prouver.”

C’est de là que viendrait votre preuve, plus que de gagner un Grammy.

Jungkook : “Je pense que notre statut est là, que nous gagnions un Grammy ou non. C’était juste, je ne sais pas, une bonne expérience ? Cela m’a fait réaliser que, bien que je sache que gagner le Grammy Award est une énorme affaire, je n’étais pas vraiment intéressé par le fait d’en gagner un. Je suis plus intéressé à faire mes preuves à travers ma musique. Et c’était super de voir des performances de gens que je n’avais jamais vus en direct auparavant.”

N’est-il pas difficile de sortir quelque chose quand vous avez dû y travailler jusqu’à ce que vous soyez personnellement satisfait ? Comment quelqu’un peut hésiter à sortir une chanson qu’il a écrite ?

Jungkook : “C’est pourquoi il y a tant de chansons que j’ai écrites que je n’ai pas pu sortir. Après avoir fait l’effort de les écrire, j’aurais dû réaliser que je devais les éditer autant que possible et les publier, mais quand je les ai entendus à nouveau après un moment, ils ne sonnaient pas bien, alors je les ai tous supprimés.”

Ah… Quel dommage.

Jungkook : “Je suis comme ça depuis très longtemps. Les autres membres me disent : ‘Tu dois continuer d’en faire. C’est comme ça qu’on comprend tout.’ Donc j’écris des chansons ces derniers temps.”

Je suppose que vous vous améliorerez lentement si vous le faites de cette façon. Où avez-vous fait des améliorations en particulier depuis vos débuts ? Les nouvelles chansons de Proof parlent de revenir sur le passé, après tout.

Jungkook : “Je pense que j’ai changé après que la pandémie a frappé plus qu’à tout autre moment. Je pense que j’ai eu le plus de changements depuis lors jusqu’à maintenant.”

En quoi avez-vous changé ?

Jungkook : “Je suis un peu plus calme maintenant. Je pense que je peux voir un peu plus clairement et avec certitude ce que je dois faire musicalement maintenant que je me suis installé. Je ne dirais toujours pas que je suis devenu un adulte, mais ce sentiment a lentement commencé à m’atteindre. Je ne m’en suis pas rendu compte jusque-là.”

Avez-vous changé d’être avec les gens autour de vous ou de voir le monde ?

Jungkook : “Je ne suis pas sûr. Je pense que toute ma personnalité a beaucoup changé. Dans le passé, je devenais émotif ou perdais mon sang-froid. Parfois, je laisse mes émotions prendre le dessus sur moi, mais depuis la pandémie, je suis devenu plus décontracté et j’ai pu voir les choses de manière rationnelle et réaliste. Et je ne me fâche pas aussi facilement. Même ma perspective sur la vie fluctuait énormément, mais maintenant je pense que je suis plus centré.”

Que pensez-vous lorsque vous regardez les autres membres de votre nouveau point de vue plus centré ?

Jungkook : “Ce que nous avons maintenant est différent de la passion et de l’esprit que nous avions quand nous étions plus jeunes, mais nous sommes tous ambitieux et réfléchis et je suis reconnaissant qu’ils continuent d’être musicalement ambitieux et continuent de l’exprimer. Je pense que j’aurais grandi pour devenir une personne très différente si les autres membres n’avaient pas démontré leur amour de la musique comme ils le font maintenant, et j’ai grandi en observant cela à la place. Je suis vraiment reconnaissant qu’ils se concentrent toujours sur notre travail.”

Source : weversemag