K-Indie : discographie de Krr, MVs de « Big Wave » et « Night Flight »

Ce soir je vous propose de découvrir le nouveau groupe de la scène indie Krr !

Petit exercice : « Krr » qui donne « 크르르 » en coréen se romanise « keuleuleu ». Vous pouvez donc gaiement chanter à tue-tête devant votre écran d’ordinateur « À à à la Krr » et faire fuir vos proches.

Trêve de plaisanterie douteuse, Krr est un trio composé de Seo Youngjoon (chanteur), Park Minyoung (guitariste) et Park Byungseok (batteur) ayant débuté en tout début de 2017.

Petite présentation donc des quatre titres dévoilés par le groupe depuis le début de l’année, tous composés et arrangés par l’ensemble des membres et écrits par Seo Youngjoon.

Big Wave

« Parfois en traversant la foule ou en s’allongeant seul dans une pièce vide après une longue journée, la solitude surgit sans prévenir telle une grande vague ».

On retrouve ici Jung Sukwon à la basse et Hae Robwang au piano et aux cordes (avec Lim Jungky). Aussi le clip vidéo a été réalisé par Jimmy (Whale Film).

 

South

« Les choses précieuses sont toujours proches de nous et la lumière toujours dans notre dos ».

Jung Sukwon est une fois encore à la basse tandis que Hae Robwang est en charge du clavier.

Night Flight

« Laissons-nous emporter par tous les rêves et l’amour que nous avions depuis un moment oublié ».

Cette fois-ci Kim Yechan est au piano et Jimmy (Whale Film) est une fois de plus à la réalisation du MV.

Answer

« Que faire quand nos sentiments changent, que suis-je censé répondre quand tu me demandes si j’ai changé, et que je ne t’aime plus ».

Là encore Jung Sukwon est à la basse et Kim Yechan au piano.

Krr sur les réseaux sociaux : YoutubeFacebookInstagram

[Retrouvez ici tous les articles K-Indie]

Source : Bugs

  • Mikadodo

    Attention je déboule !
    Pour plus de facilité, et éviter de chanter à la queue leu leu, Krr est aussi le diminutif de Kings Royal Rifles. 😀

    Je suis extrêmement heureux de voir un article de Krr sur K-gen. Ce groupe mérite une visibilité tellement grande tant ce qu’ils font est précieux, tant leur inspiration est variée et profonde, et tant leur chansons sont belles. Je peux dès a présent affirmer que ce groupe et la plus grande découverte que j’ai fais depuis des années, et mon plus gros coup de cœur de 2017.
    « Big Wave » est d’une triste beauté. On ressent littéralement cette vague à l’écoute de la chanson. J’ai eu du mal à ne pas me laisser étouffer par les sentiments lors de la première écoute. J’ai même pris peur en ressentant tout ce que la chanson fait ressortir à la perfection. Le fait de se sentir seul, peut importe l’endroit, peut importe ce qu’il se passe. Essayer de tenir bon face à la vague, pour au final se dire : « A quoi bon ? ». Je suis désolé, je vais tomber dans le dramatique dans mon commentaire mais je pense que c’est le bon endroit pour extérioriser le ressentis quant au travail de ce groupe.

    Ensuite « South », nouvelle claque. L’instru un peu plus « rétro » rend la chanson un peu vague à la première écoute, on ne sait pas vraiment où se situer. Mais personnellement, elle a grandi en moi avec le temps, comme une graine de lumière qui n’attend que de nous éclairer. Je la trouve beaucoup plus optimiste que la précédente, bien qu’on puisse y ressentir une certaine souffrance, certes ancienne mais toujours précédente, qui est amené grâce à la voix si particulière de Seo Youngjoon (j’y reviendrais plus tard si je n’oublis pas !). J’aime la subtilité de la chanson, avec l’instru qui permet de prendre un certains recule vis à vis de la chanson. C’est le genre de chanson que je chantonne 24h/24. Une fois gaiement, une fois tristement. La versatilité de la chanson permet de l’écouter encore et encore sans jamais se lasser. Je me souviens l’avoir acheté après juste une écoute, et l’avoir écouté en boucle pendant toute une soirée.

    Puis « Night Flight » ! J’avoue avoir été un peu confus lors de la première écoute, mais juste lors de la première ! Il y a un changement de style qui me laissait perplexe. C’était jusqu’à que je me concentre sur les paroles, ce qui m’a fait tomber amoureux de la chanson. La chanson est d’un style un peu plus rnb, ce qui me plait un tout petit peu moins, enfin, jusqu’à la sortie de « Answer » (j’y reviendrais plus tard encore une fois :p). Finalement la chanson est très légère, et ça fait du bien. Par contre, les paroles et le thème de la chanson, c’est parfait : Une nuit où nous n’arrivons pas à trouver le sommeil, seul dans sa chambre, laissons partir notre esprit et osons nous rappelons de vieux souvenir de joie et d’amour que nous avions oublié. C’est beau. Ça pourrait paraître lourd à première vue, mais la légèreté de la chanson permet de rendre ce thème très beau. Encore une fois, il me parle grandement.

    Et pour finir « Answer ». Cette chanson m’a fait comprendre où est ce que Krr allaient avec « Night Flight ». On retrouve cet esprit rnb de la précédente avec cette douce souffrance de « Big Wave ». J’aurais presque envie de dire cette belle souffrance, celle qu’on a pas honte de laisser transparaître. J’ai un peu moins de recul vis à vis de la chanson étant donner qu’elle est sortie récemment. Finalement, comme pour les trois précédentes, j’ai besoin de temps pour savoir où me situer par rapport à elle, étant donné qu’elle est très chargé en émotions. La voix de Seo Youngjoon est tellement belle et parlante. On a l’impression qu’il nous parle, tout simplement. Ca doit être pour ça que leurs chansons me parlent tellement, tout simplement.

    Voilà de sincères artistes. Il ne font pas de la musique pour montrer ou prouver quoi que ce soit, il font de la musique pour communiquer. La musique comme moyen de communication, pour communiquer un sentiment, une histoire, une bribe d’un rêve, d’un souvenirs, d’une envie. Mais pas seulement. De la musique pour laisser et aider l’auditeur à se plonger et se replonger tant ce qu’il n’avait pas conscience, ou simplement dans ce qu’il craignait.

    Avec toutes les musiques qu’on nous sort tous les jours, on danse, on chante, on pleure, on rêve. Mais finalement, on écoute très peu. Ça fait du bien d’avoir des artistes qui finalement, nous font juste écouter. Le reste vient de nous même. Et ce reste venant de nous mélangé avec le travail proposé peut donner des choses tellement, mais tellement belle. Krr font parti de ces artistes.

    Merci énormément pour cet article, en espérant que cette visibilité offerte par WonOppa fera écho en beaucoup de personne. 🙂