Kim Seon Ho accusé d’avoir forcé son ex-petite amie à avorter pour protéger sa carrière ; Son agence s’exprime

L’agence de Kim Seon Ho a fini par prendre la parole après un long silence.

Hier, le nom de Kim Seon Ho était sur toutes les lèvres en Corée du Sud suite à des accusations anonymes ayant rapidement mené à lui.

Sur un site communautaire, une internaute a écrit : “Je vais vous révéler le vrai visage de l’acteur K.”

Dans ce post, l’internaute déclare qu’elle était en couple avec l’acteur en question avant leur rupture il y a 4 mois. elle le décrit comme étant “un déchet sans la moindre conscience ou culpabilité.” Elle révèle que l’acteur K l’aurait forcée à avorter alors qu’elle était enceinte de l’enfant de K, écrivant : “Il m’a faite avorter de mon précieux bébé en me faisant la fausse promesse que l’on se marierait, et il m’a forcée à faire ce sacrifice parce qu’il disait être sensible en travaillant sur un projet et parce qu’il est une star. Je traverse un traumatisme physique et psychologique à cause de cela.”

Elle poursuit : “A cause de son passé difficile, il a une obsession pour l’argent. Il est toujours obsédé par le succès et prend les sacrifices de ceux autour de lui pour acquis. Je pensais qu’il me traiterait différemment, mais après notre rupture, il était juste occupé à filmer des publicité et n’avait aucune excuse ou aucun remord.”

L’internaute ajoute : “K m’a dit : ‘Si j’ai un enfant maintenant, je devrai payer une pénalité de 900 millions de wons (environ 700 000 euros) de dommages à mon agence. Mais je n’ai pas cette somme.’ En fait, il n’avait pas de pénalité à payer, mais il m’a forcée à avorter avec ce mensonge. Il avait promis de m’épouser après deux ans, il m’avait même proposé que l’on commence à vivre ensemble l’année prochaine.”

Elle révèle ensuite qu’elle a donc avorté, et que K ne lui a envoyé que 2 millions de wons (environ 1500 euros) pour l’opération et les frais d’hôpital, expliquant : “Je ne l’ai jamais menacé, je ne me suis jamais plainte, et je ne l’ai jamais détesté pour cela. J’avais juste peur d’une rupture entre nous si je ne le faisais pas car il était très sensible.”

L’internaute déclare finalement que K a rompu avec elle par téléphone après qu’un média a découvert leur relation. Elle explique : “Il avait promis de m’épouser et m’a même forcée à avorter. Je lui ai dit de se souvenir de la relation que nous avions et lui ai demandé comment il pouvait rompre avec moi par téléphone comme ça, alors que je pleurais, et il s’est énervé et m’a dit que les paparazzis étaient après lui et que se voir en personne pourrait lui faire du mal en terme d’argent et de popularité.”

Elle finit enfin : “J’ai déménagé sans que personne ne le sache même si je devais payer les dépenses immobilières et une pénalité pour rupture de contrat, j’ai changé ma plaque d’immatriculation, et j’ai tout fait pour lui. J’espère au moins qu’il éprouve un peu de regret de nous avoir jeté de façon irresponsable son chien et moi.”

Les médias se sont rapidement emparés de l’affaire, et le nom de Kim Seon Ho est très vite apparu, se détachant pour tout le monde en fonction des mots de l’internaute.

Pendant 24 heures, son agence s’est toutefois murée dans le silence.

Ce 19 Octobre, SALT Entertainment a finalement pris la parole, déclarant :

“Bonjour, c’est SALT Entertainment, l’agence de Kim Seon Ho.

Nous nous excusons sincèrement de ne pas avoir donné de réponse plus rapidement.

Nous vérifions actuellement les faits du post anonyme.

Comme les faits n’ont pas encore été éclaircis, nous vous demandons d’attendre un peu plus longtemps.

Nous nous excusons de vous inquiéter avec un problème déplaisant.”

Affaire à suivre donc…

Source : hankyung