Les BLACKPINK parlent de leur futur, de leur période de trainee, et du lien qui les unit

BLACKPINK a récemment posé pour Rolling Stone.

A cette occasion, les filles ont évoqué différents sujets, revenant notamment sur leur carrière jusqu’ici.

Morceaux choisis.

Jisoo : “Ma mère et mon père sont fiers de moi, mais je n’ai pas l’impression d’être une star mondiale. Je suis toujours la même personne que j’étais quand je m’entraînais au lycée. Mon standing social a peut-être changé, mais pour moi, je suis juste… toujours moi.”

Jennie : “Plus que tout, nous voulons être des filles ordinaires. Bien sûr, il y a des fois où nous parlons du genre d’influence que nous pourrions avoir. Mais ce que nous aimons vraiment, c’est parler de nos chats, de nos chiens, de bonne nourriture, et de jolis endroits.”

Les filles ont ensuite fait mention de leur vie plutôt calme ces derniers temps.

Jisoo : “En ce moment, j’ai l’impression de recharger mes batteries. Ma vie n’est pas trop occupée, parce que nous ne performons pas encore activement. Je veux revenir avec de la musique rapidement. Je vis seule, mais mes parents vivent dans le même immeuble, alors nous partageons nos repas ensemble.”

Lisa (qui est récemment rentrée à Bangkok pour la première fois en 3 ans) : “Ma mère et mon père deviennent vieux. Quand j’ai le temps, je veux retourner en Thaïlande. Je ne veux pas gaspiller mon temps. Je veux les voir aussi souvent que possible.”

Elles ont ensuite été interrogées sur la période ayant précédé leurs débuts.

Lisa : “Débuter, débuter, débuter. C’était la seule chose que nous avions à l’esprit.”

Jennie : “Nous étions en mode survie. Chaque mois, nos amies étaient forcées de partir, de rentrer chez elles. Être stressées ? Avoir du mal ? Ces sentiments étaient un luxe. La seule chose qui importait était de pouvoir débuter.”

Par un curieux hasard, elles ont vécu ensemble dans le même dortoir depuis leur arrivée.

Rosé : “Je venais de dire au revoir à mes parents après avoir rencontré les filles. Je crois que Jennie a dit : ‘Joue quelque-chose pour nous Chaeyoung !’ Alors nous nous sommes assises autour de la table de la cuisine avec ma guitare. Jisoo était fantastique pour harmoniser.”

Lisa : “Nous avons commencé par nous asseoir sur les chaises, et nous sommes progressivement venues jusqu’à la table. Tout le monde était là : ‘Wooooo’. C’était si amusant. (Rires)”

Jisoo : “Mon siège était face à la fenêtre de la cuisine. Je me souviens du lever de soleil.”

Rosé : “Gosh, on a eu de la chance que nos voisins ne se plaignent pas. (Rires).”

Jennie : “Tu sais, si tu étais partie te coucher plus tôt ce jour-là, tu te serais sans doute sentie plus triste.”

Évoquant à nouveau leurs pre-débuts, elles ont poursuivi sur le sujet.

Lisa : “On se demandait quand ça allait enfin finir. J’appelais ma mère et lui disais que je voulais abandonner, et elle me disait de m’accrocher encore une année de plus.”

Rosé : “Si je traversais des moments difficiles, j’allais m’enfermer dans la salle de bain et je pleurais toutes mes larmes, puis je passais à autre chose. J’étais en pilote automatique. Si vous me demandiez de refaire tout ça à nouveau, je n’y arriverais jamais.”

Rosé (à propos des nombreuses restrictions chez YG dont l’interdiction de conduire, de boire ou d’être en couple) : “Honnêtement, ces interdictions étaient négociables avec l’agence. Ils voulaient juste que l’on ne fasse pas ces choses dans leur dos.”

Les filles ont également révélé avoir suivi des thérapies ainsi que des cours sur la santé mentale, mais qui ne les ont pas aidées selon elles.

Jisoo : “Nous avions les mêmes problèmes, alors c’était mieux pour nous d’en parler les unes avec les autres.”

Jennie : “Nous avons simplement enduré.”

Enfin, les BLACKPINK ont parlé de leur futur.

Lisa : “J’veux dire, est-ce que BLACKPINK ne va pas durer au moins 10 ans de plus ? On aura presque 40 ans d’ici-là. Un joue, on se mariera et tout ça. Mais quand je vois les Spice Girls, comme elles se réunissent pour un concert. Est-ce qu’on ne pourrait pas faire ça ? Est-ce que je serai encore capable de danser comme maintenant ? (Rire)”

Jennie : “Même si nous avons 70 ans et que nous menons toutes des vies différentes, j’aurai toujours le sentiment d’être BLACKPINK. Je ne pense pas que BLACKPINK se terminera dans mon cœur. C’est une partie de ma famille. Vous ne pouvez pas renier votre famille.”

Source : rollingstone