Plusieurs associations d’entertainment s’opposent aux programmes de survival

Une alliance s’est créée entre plusieurs associations musicales sud-coréenne. Ces dernières ont exprimé leur opposition à la création d’émissions de survival telles que « Produce 101 » ou « The Unit ».

Ce 9 Août, cette alliance, réunnissant la Korea Management Federation, la Korea Music Content Industry Association, et la Korea Entertainment Producer’s Association, a publié une déclaration contre les programmes de survival.

L’association a écrit: « Nous nous opposons à l’avancement des entreprises audiovisuelles dans le secteur de la gestion grâce à des programmes d’auditions d’idols. Tout d’abord, les grandes entreprises et les entreprises audiovisuelles deviennent totalement intégrées verticalement. Les grandes entreprises et les entreprises audiovisuelles ont déjà une structure verticale qui comprend le contrôle de la distribution et de la vente de musique, de la production musicale et des performances, mais ils sont récemment entrés dans le secteur de la gestion. Cela amène l’ensemble de l’industrie du divertissement à s’intégrer verticalement et crée une structure dans laquelle la concurrence loyale est impossible. Nous exprimons nos inquiétudes au sujet des changements soudains qui seront apportés à l’industrie de la musique par l’intégration verticale des entreprises audiovisuelles. »

Concrètement, une structure verticale induit une hiérarchie. Malgré une structure verticale déjà en place, les entreprises audiovisuelles étaient tout de même soumises à plusieurs réglementations comme celles citées plus haut.

« La concurrence entre les entreprises audiovisuelles entraînera plusieurs problèmes dans le secteur de la gestion. Les sociétés de gestion à court terme qui créent des bénéfices en signant des contrats d’un an ou deux ans avec des artistes provenant de programmes de télévision [survival] ont déjà commencé à émerger. Contrairement au but initial de donner des chances égales à divers trainees, cela met l’accent sur la maximisation des bénéfices. De plus, les entreprises audiovisuelles ne seront plus justes comme elles devraient l’être, et l’expansion d’une structure injuste fera diminuer l’industrie de la musique. »

Ils ont en outre déclaré que cette nouvelle structure induira la faillite des petites agences ou les transformera en entreprises qui introduiront simplement des trainees dans ces entreprises audiovisuelles recrutant des candidats idols.

Enfin, ils déclarent : « Les programmes de ce format sont le résultat de tentatives des entreprises audiovisuelles de pénétrer le secteur de la gestion et de monopoliser l’ensemble de l’industrie du divertissement. Nous demandons aux entreprises audiovisuelles de se joindre à nous pour créer une industrie équitable dans laquelle nous pouvons tous coexister. »

Source : Naver