Samuel accuse Brave Entertainment de l’avoir obligé à performer lors d’événements personnels du PDG de l’agence et de ne pas l’avoir payé

L’affaire entre Samuel et Brave Entertainment se poursuit avec de nouvelle déclarations.

Alors que Samuel avait récemment annoncé qu’il allait poursuivre sa carrière en tant qu’artiste indépendant, son agence avait ensuite déclaré ne pas être au courant et se préparer à attaquer Samuel en justice pour rupture de son contrat.

Aujourd’hui, c’est l’avocat de Samuel qui a pris la parole pour nous en apprendre plus sur la situation. Ce 10 Juin, l’avocat du chanteur a en effet répondu aux questions des médias pour donner des détails sur cette affaire.

Selon l’avocat, Brave Entertainment serait coupable d’impayés envers Samuel, mais aussi d’avoir forcé le chanteur à performer et à faire la promotion d’une société de cryptomonnaie gérée par le PDG de Brave Entertainment, une société n’ayant donc rien à voir avec Samuel et le contenu de son contrat.

Parmi les déclarations de l’avocat, on peut lire :

« Depuis l’année dernière, il y a eu plusieurs disputes entre Kim Samuel et son agence.

Mon client a eu des problèmes avec le fait de ne pas recevoir de véritable fiche de compte, ainsi qu’une chute énorme de revenus ambiguë. Ceci s’est produit à plusieurs reprises, mais on ne lui a jamais expliqué pourquoi clairement. Ceci a nourri le conflit.

Dans le contrat de Samuel, les conditions sont telles que les revenus gagnés lors d’événements ou de performances sont partagées, et que les activités promotionnelles pour Brave Entertainment sont considérés comme de l’argent additionnel et peuvent – ou non – être payés. Toutefois, Samuel a participé à des promotions pour une compagnie totalement séparée qui n’est ni liée à son contrat, ni à son agence.

Samuel s’est déplacé à l’étranger pour un événement, et à l’époque, il a performé, a pris des photos, et a filmé une vidéo promotionnelle, mais il n’a jamais accepté de faire ces activités. La compagnie a seulement obtenu son accord pour une performance à l’étranger, et l’a ensuite fait participer à toutes ces autres activités sans l’en informer du contenu du contrat ou des revenus.

Ensuite, quand les fans se sont plaints de la participation de Samuel pour faire la promotion d’une société de cryptomonnaie gérée par le PDG de Brave Entertainment, l’agence a alors montré de faux contrats et s’est mis à prétendre que ces actions étaient justifiées. »

Source : ytn