Taeyang (BIGBANG) : "C'est quand nous sommes réunis tous les cinq que nous sommes le plus heureux"

Les BIGBANG ont récemment été interviewés par l’émission « Talk Asia » de la chaîne CNN afin de célébrer leurs dix ans de carrière.

Dans le programme, les membres du groupe de YG Entertainment sont revenus sur leurs années d’activités, avant d’évoquer leur avenir.

L’interview a également mis en lumières plusieurs accomplissements notables du groupe, parmi lesquels :

  • En 2015, BIGBANG a enregistré environ 40 millions d’euros de revenus, soit 10 millions de plus que le groupe Maroon 5.
  • 1,5 million de personnes ont assisté à la dernière tournée mondiale du groupe, soit le double de ceux ayant suivi Madonna lors de sa dernière tournée.
  • BIGBANG s’est classé troisième dans le Time 100, un classement  des artistes les plus influents du monde. Le nombre de votes reçus par le groupe était même supérieur aux scores combinés de Taylor Swift et Beyoncé.

Mais qu’est-ce que le groupe a de si spécial ? Les BIGBANG ont un avis là-dessus : « Avec le temps, les performances commencent à se standardiser. Mais nos cinq personnages uniques à nous brillent réellement quand nous sommes sur scène, et c’est ce qui nous différencie des autres. »

Quand on leur a demandé comment ils avaient fait pour conserver une ambiance amicale et amusante entre eux pendant ces dix ans, G-Dragon a répondu : « Nous sommes les membres d’un groupe, mais nous sommes aussi une famille. Il y a un lien et une proximité entre nous qui est différente de tous les autres groupes masculins. »

Taeyang a ajouté : « C’est dur parfois, mais plus on est ensemble, plus on s’amuse. C’est quand nous sommes réunis tous les cinq que nous sommes le plus heureux »

Les membres de BIGBANG ont ensuite parlé de leurs dix prochaines années à venir. « Il nous reste beaucoup à faire, mais comme on a fait jusqu’ici, on va continuer de s’amuser en le faisant. Nous allons penser encore plus grand, and nous allons tout faire pour devenir de bons modèles pour les générations à venir, tout en faisant ce que l’on aime. »

Source : Naver