Holland parle de son homosexualité et de ce qu’il a subi à l’école

Dans une récente interview avec la chaîne YouTube PRAN, le premier idol de K-Pop ouvertement gay, Holland, a partagé son expérience sur son coming-out et sur combien ça a pu être dur pour lui.

Il a commencé l’interview en parlant de la première fois où il avait avoué à quelqu’un son homosexualité, « Je l’ai dit pour la première fois à un ami que je pensais proche et que j’appréciais quand j’étais au collège, mais les rumeurs ont commencé à se propager, et par conséquent, ma vie à l’école a commencé à être difficile. J’étais tout le temps harcelé à l’école sans avoir un jour de repos, et je voulais mourir un peu plus chaque jour. A cette période, personne n’était la pour me dire ‘Tu n’as rien fait de mal’, et personne n’était là non plus pour me soutenir ou me réconforter. »

Holland a ensuite parlé de la chanson avec laquelle il a fait ses débuts, « Neverland », et de son MV, « ‘Neverland’ est à propos d’un garçon qui ne pouvait pas être honnête à propos de son amour et qui était discriminé, et qui a ainsi voulu aller dans un endroit où il pourrait exprimer son amour comme il le souhaite. Neverland dans ‘Peter Pan’ est un endroit de rêve – un endroit ou personne ne dit rien sur ma vie amoureuse. Ce n’est pas comme si je pouvais me marier comme tout le monde, et même si je ne sais pas ce qu’il va se passer, je voulais me dire que ça va aller. »

Le chanteur a continué, « Au départ je pensais que la scène de baiser dans le MV n’était pas nécessaire. Toutefois, lorsque j’ai su que les baisers de même sexe étaient considérés comme quelque chose d’interdit aux mineurs, j’ai décidé de l’inclure. J’ai voulu mettre cette scène de baiser parce que je pensais que si la chanson marchait bien, les gens seraient curieux de savoir pourquoi le MV a été interdit aux mineurs. Je pense que ça devrait changer. »

Pour conclure l’interview, Holland a donné des mots d’encouragement à tous ceux qui sont dans la même position que lui, « Je crois que beaucoup de gens sont toujours troublés et inquiets à propos du coming-out. Ce n’est vraiment pas quelque-chose de mal, et j’espère sincèrement que personne ne prendra de mauvaises décisions à cause d’autres personnes. Je voudrais dire que nous avons besoin d’être plus confiants pour parler un peu plus fort de l’amour dont nous faisons l’expérience. »