MLD Entertainment condamné à payer plus de 50 000 euros à Daisy (ex-MOMOLAND) ; L’agence fait appel

La justice a rendu un premier verdict en faveur de Daisy.

Il y a bientôt deux ans, Daisy a décidé de quitter MOMOLAND, et elle a par la suite déclaré que MLD Entertainment l’empêchait de réaliser des activités et lui réclamait plus de 800 000 euros pour rompre son contrat.

Si l’agence avait de son côté nié les accusations de Daisy, c’est devant la justice que se règlent aujourd’hui les conflits.

Au tribunal, Daisy réclamait alors de récupérer une somme d’argent que MLD Entertainment avait déduit de ses propres gains, une somme de 66 millions de wons (soit environ 47 700 euros).

De son côté, MLD Entertainment prétendait que cette somme représentait un dixième du coût de production de ‘Finding MOMOLAND’, l’émission ayant servi à créer le groupe féminin, et que cela était normal et prévu dans les contrats.

Son contrat avec l’agence, Daisy ne l’a toutefois signé que des mois plus tard, lorsqu’elle a été ajoutée à MOMOLAND par l’agence, alors qu’elle avait perdu dans le survival quelques mois plus tôt. Daisy prétendait d’ailleurs que MLD Entertainment lui avait fait une offre secrète le jour de sa défaite pour lui annoncer la date de ses débuts avec MOMOLAND des mois plus tard.

Ce 10 Octobre, la Cour de Séoul a condamné MLD Entertainment à payer 79,26 millions de wons (57 000 euros environ) à Daisy, expliquant : “A moins que cela soit spécifié, un contrat est effectif à partir de la date de sa création. La phrase ‘avant les débuts’ dans le contrat signifie que ça a débuté à la date de signature du contrat. Il n’y a pas de preuve évidente pour dire que c’est une pratique acceptable dans l’industrie du divertissement.”

La justice a également condamné MLD Entertainment à payer 13 millions de wons (9400 euros environ) à Daisy pour des revenus ne lui ayant pas été payés pendant ses activités avec MOMOLAND.

Le 11 Octobre, MLD Entertainment a déclaré avoir fait appel de la décision.

Source : ytn