Heeseung (ENHYPEN) parle de l’anxiété qu’il a traversée et de son amour pour Toy Story

Heeseung a récemment répondu à de nombreuses questions dans le cadre d’une interview.

Actuellement, Weverse Magazine révèle des interviews exclusives des membres de ENHYPEN dans le cadre du comeback du boygroup. Après Sunghoon et Jungwon, c’était ce 19 Janvier Heeseung qui a été questionné.

Morceaux choisis.

Weverse : Tu as eu ta propre chambre individuelle après avoir battu Ni-ki dans un jeu de pierre, papier, ciseaux. Qu’est-ce que ça fait d’avoir une chambre pour soi tout seul ?

Heeseung : “J’aime être avec mes pensées et décorer la pièce. C’est confortable. Je ne décore pas beaucoup, mais j’aime avoir un espace confortable. J’installe toutes mes choses préférées et j’ai installé le lego que Ni-ki m’a offert en cadeau directement sur la fenêtre.”

Weverse : Avoir ton propre espace t’aide sûrement lorsque tu écris des chansons et des paroles.

Heeseung : “C’est vrai. Avoir mon propre temps et mon propre espace a eu un effet. J’ai un ordinateur portable dans ma chambre, et chaque fois que je pense à quelque-chose, je le note et je fais de la musique, donc je pense que je m’améliore beaucoup comme ça. Dernièrement, au lieu de terminer une chanson et de passer à autre chose, je m’entraîne à créer de courtes choses et à essayer un tas de choses différentes.”

Weverse : Que ressens-tu quand tu vois ce que tu as fait ?

Heeseung : “Évidemment, ce n’est pas parfait, mais ça me fait me sentir mieux. Je pense aussi que je pourrai en utiliser un jour car la collection de choses que je crée ne cesse de s’agrandir. D’un autre côté, je pense aussi que je ne devrais pas simplement continuer à faire des choses, je dois aussi les organiser, les perfectionner et les jouer pour les gens. Je ne suis pas doué pour les finaliser, c’est certain. Je veux que les chansons soient parfaites. C’est un peu un problème.”

Weverse : Ta musique reflète vraiment ta personnalité. De quelles manières penses-tu que ta personnalité se reflète dans ton travail ?

Heeseung : “J’écoutais beaucoup de musique, donc je connais la plupart des caractéristiques de chaque genre et les modèles derrière les instruments qu’ils utilisent. Mais j’ai aussi tendance à faire les choses comme je veux quand je travaille. Je ne me sens lié par aucune règle sur les instruments qui peuvent être utilisés et de quelle manière. Si je sens qu’un son correspond à ce sur quoi je travaille, j’essaie simplement de l’intégrer. Ainsi, même lorsque je l’écoute moi-même, ça me semble parfois inconnu. (Rires)”

Weverse : Tu as déjà dit que tu aimais les films d’animation, mais maintenant tu regardes également des dramas comme Itaewon Class sur JTBC et Squid Game et Hellbound sur Netflix.

Heeseung : “J’aime les dramas parce qu’ils sont amusants à regarder, mais les shows comme Squid Game ont un sens plus profond et c’est amusant de les chercher. J’avais l’habitude de regarder beaucoup de choses juste pour me sentir bien ou récupérer, mais aujourd’hui, je regarde beaucoup d’œuvres critiques et perspicaces, ainsi que de vieux films coréens. Beaucoup de ces vieux films sont des classiques.”

Weverse : As-tu trouvé ton deuxième film préféré, après Toy Story ?

Heeseung : “Oh, ce n’est pas facile de trouver un film qui se rapproche de Toy Story. (Rires) J’ai l’impression qu’il faut regarder un film au moins trois fois avant qu’il puisse devenir un favori. Ça signifie qu’il vit dans votre mémoire et vous a apporté beaucoup de bonheur. En fait, j’ai vu ce film du point de vue d’Andy, pas de Woody. Andy jouait avec ses jouets quand il était jeune, et maintenant il est adulte. Comme j’ai 20 ans, ça signifie que nous avons le même âge. Cette partie a vraiment résonné en moi. Je me sens triste et nostalgique quand j’y pense aussi du point de vue des jouets.”

Weverse : Tu sembles avoir grandi et beaucoup changé, tout comme Andy. Lorsque tu as vu la vidéo de toi-même d’il y a un an dans ‘To Myself 1 Year From Now From. 2020’, tu as dit : “J’étais vraiment différent de ce que je suis maintenant.”

Heeseung : “Il est difficile d’exprimer à quel point j’ai changé. (Rires) Les choses sont beaucoup plus stables maintenant. Pour être honnête, tout le monde connaît des périodes d’anxiété. Pour moi, cette période, c’était il y a un an, mais aujourd’hui je me sens beaucoup plus confiant dans mon travail, et je me sens rassuré à propos de moi quand il s’agit de faire mon travail. J’ai encore besoin de plus d’expérience, mais quand j’étais sur scène, j’ai pensé : ‘Oh, c’est bien de me sentir en confiance.’ J’ai l’impression d’avoir beaucoup grandi, de différentes manières.”

Weverse : Mais dans Weekly Idol, tu as également indiqué tes points forts comme ‘beaucoup’ et tes faiblesses comme ‘aucunes’. (Rires)

Heeseung : “Je cherche à dire que vous n’avez aucune faiblesse, car si vous en avez, c’est un moyen de renforcer sa confiance en soi. Je me suis dit qu’il valait mieux travailler sur les innombrables possibilités que j’ai plutôt que de ne voir que mes lacunes. De cette façon, je peux cacher mes faiblesses dans mes forces. Changer votre état d’esprit est le moyen le plus simple et le plus efficace de changer. J’ai pu surmonter beaucoup de choses en gardant cette attitude envers moi-même.”

Weverse : En même temps, tu es strict en ce qui concerne les performances. Lorsque Sunoo t’a demandé ce qui te préoccupait dans sa série sur VLIVE, tu as dit : ‘Je veux m’améliorer’.

Heeseung : “J’admets que mes compétences ont des lacunes. Mais mon problème avec mes compétences n’a rien à voir avec un manque de confiance. J’ai récemment appris quelque-chose sur la scène par moi-même : ‘je dois performer là-haut.’ J’ai l’habitude d’être évalué, mais ce n’est pas un test. Pour résumer, j’essaie de travailler sur ma façon de m’exprimer parce que lorsque vous essayez de transmettre des choses de la scène à d’autres, vous devez transmettre un certain sentiment ou un certain concept. Parfois, j’utilise les expressions faciales des acteurs comme référence. J’essaie d’être plus cool à ce sujet.”

Weverse : Avec le recul, que penses-tu du Heeseung d’il y a un an ?

Heeseung : “J’avais vraiment du mal il y a un an. Je ne savais rien, et j’étais jeune. C’était ma première fois dans les médias, et j’étais fragile. Mais j’ai eu beaucoup d’expériences et j’ai été exposé au monde, et j’ai découvert qu’il y a des gens qui vous aimeront et d’autres qui ne vous aimeront pas. Mais ça me va maintenant. Si je me laisse atteindre par les opinions négatives des gens, je me sens encore plus déprimé, je ne peux même pas faire ce que je pourrais normalement faire. Peu importe les opinions auxquelles je fais face, je pense qu’il est bon de réaliser que certaines personnes pensent ainsi et de passer à autre chose, et d’être encore plus confiant lorsque je montre les choses sur lesquelles j’ai travaillé.”

Weverse : Toutes tes expériences ont fait de toi une version plus forte de toi-même. Comment tiens-tu maintenant par rapport à auparavant ?

Heeseung : “Une personne ne peut pas toujours être forte. Je vis exactement comme je pensais que je serais, et je m’amuse toujours. Au fur et à mesure que mes inquiétudes s’estompent, il ne me reste plus que des choses plus agréables à venir. Je vais essayer activement plus de choses à l’avenir et je continuerai d’essayer de montrer de nouveaux aspects de moi-même.”

Weverse : Dans ton interview avec Weverse Magazine au moment des débuts, tu as dit que ton niveau était ‘de 30 à 40 sur 100’. Je suis curieux de savoir comment tu t’évaluerais aujourd’hui.

Heeseung : “Aïe ! J’étais vraiment dur. (Rires) Évidemment, je suis à 99 maintenant. Je suis sérieux à ce sujet. Si je pense que je suis à 99, alors je vais me retrouver à 99. C’est tout ce qu’il y a à faire.”

Source : weversemagazine