MASC : Chibin porte plainte contre ACE et révèle de nouveaux détails sur l’agression

L’histoire continue entre Chibin et ACE.

Il y a quelques jours, Chibin a déclaré avoir été agressé par ACE. Ce dernier a apporté une réponse, l’agence de MASC s’est exprimée, et 26 a ensuite donné sa version des faits.

Ce 4 Août, les choses ont avancé puisque Chibin a mis à jour son compte Instagram avec la photo d’un document prouvant qu’il avait déposé une plainte contre ACE, ainsi qu’une capture d’écran du lieu où il aurait été agressé par ACE.

En légende, il a écrit :

« Les charges pour agression contre l’assaillant ont été acceptées, donc l’enquête suit actuellement son cours. Après avoir vérifié les allégations postées par l’assaillant sur les réseaux sociaux, le détective qui a enquêté à son sujet n’a pas fait de déclaration claire sur sa défense. Mais ce qui est certain est qu’il s’agissait d’un assaut unilatéral.

Et le lieu où j’ai été blessé, sur une colline sur Bongeunsa Avenue, il y a bien des murs de briques. Sur le moment, peu de lampadaires étaient allumés, alors je n’en étais pas sûr, mais je me rappelle avec cette photo qu’il s’agissait précisément de ce mur. C’est aussi vrai qu’il m’a menacé et qu’il a fracassé son parapluie sur le mur avant de me frapper deux ou trois fois avec.

Je veux vous informer que ce n’est pas vrai que l’agresseur m’a donné de l’argent pour payer mes dépenses médicales. Nous avons été séparés après que j’ai reçu des blessures à la tête. C’est aussi vrai qu’il a repoussé les gens qui me retenaient et qu’il m’a donné quelques coups de pieds après. Il a également prétendu que j’avais couru vers lui en l’insultant, mais c’est dur à imaginer puisque nous avions une relation qui n’était pas d’égal à égal. Ce n’est pas vrai.

Je lui ai dit de ne pas m’approcher, mais il l’a fait en utilisant de violents mots et insutes, et il a utilisé son parapluie en un clin d’œil pour me frapper. C’est après ça que les membres sont intervenus.

Je suis venu parler de ça à nouveau après que les gens qui m’ont soutenu, suite aux incidents, aient été curieux de savoir ce que j’allais faire. Merci ! »