Une psychologue indonésienne accuse les SNSD de promouvoir le sexe et la prostitution

Accrochez-vous, cette polémique part très loin.

Les SNSD ont énormément fait parler d’elles sur les réseaux sociaux indonésiens après l’annonce d’une performance prévue plus tard ce mois-ci en Indonésie.

Avec leur montagne de titres à gros succès, les SNSD bénéficient en Indonésie, comme partout ailleurs, d’un suivi massif. Mais l’annonce de cette performance dans le pays a suscité la controverse au sein d’une communauté conservatrice.

Triwan Munaf, directeur de la Creative Economy Agency (Bekraf), a annoncé la présence de plusieurs artistes locaux qui fêteront sur scène l’Indépendance de l’Indonésie, le 17 Août, puis celle des SNSD le lendemain, le 18 Août donc, qui lanceront le compte à rebours des Asian Games 2018 qui se tiendront à Jakarta et Palembang.

La confusion au sujet de l’annonce a conduit les médias à signaler que le groupe participerait à l’événement de la Fête d’Indépendance, les internautes se sont donc rendus sur Twitter pour exprimer leur indignation.
Les détracteurs soutiennent que les SNSD ne sont pas une groupe indonésien, et ne véhiculent pas non-plus de valeurs conservatrices.

La célèbre psychologue Elly Risman a pris Twitter pour accuser le gouvernement d’essayer de corrompre la morale de la jeunesse indonésienne. Elle écrit : « Mon instinct maternel est choqué. Comment le pays peut-il inviter un girlsband coréen pour célébrer notre jour d’Indépendance? »

Elle poursuit : « N’avons-nous pas d’artistes super créatifs pour que vous invitiez des symboles de sexe et de prostitution à notre jour de proclamation? »

Après cette vague d’indignation, Triawan Munaf a éclairci le malentendu. Dans un communiqué, il déclare : « Je tiens à préciser : Les SNSD viendront se produire aux Asian Games 2018, absolument pas lors de l’événement de la Fête d’Indépendance. »

Il poursuit : « Les Asian Games représentant tout le continent, les planificateurs visent à organiser des événements reflétant la diversité de la région, tout comme les Jeux Olympiques auparavant. »

Le chef adjoint du Bekraf, Ricky Joseph Pesik, ajoute quant à lui : « Si nous le devons, nous pouvons inviter toutes les stars indonésiennes à rencontrer les stars coréennes, singapouriennes, philippines et indiennes. Afin de montrer que nous ne sommes pas de mauvais hôtes [et] que nous pouvons attirer des stars asiatiques aux Asian Games d’Indonésie. »

Les fans des SNSD envisagent désormais de prendre des mesures légales contre Elly Risman pour sa déclaration, affirmant qu’elle a commis une calomnie en désignant le groupe de « symboles de sexe et de prostitution ».

Source : Indonesia Expat