Kim Garam (LE SSERAFIM) parle du soutien de sa famille et de sa première audition ratée pour Source Music

Kim Garam a récemment répondu à de nombreuses questions dans le cadre d’une interview.

Actuellement, Weverse Magazine révèle des interviews exclusives des membres de LE SSERAFIM dans le cadre des débuts du girlgroup de HYBE et Source Music. Ce 13 Mai, et après Kim Chaewon, Sakura, Hong Eunchae et Kazuha, c’est Kim Garam qui a été interrogée.

Morceaux choisis.

Weverse Mag : Tu dois être très occupée ces derniers temps, à préparer vos débuts [L’interview a été réalisée avant les débuts du groupe].

KIM GARAM : “Tout est nouveau pour moi, donc même jusqu’à tout récemment, j’étais vraiment nerveuse. J’avais vraiment hâte de faire des teasers et des MVs depuis que nous devions faire nos débuts, alors j’ai fait de mon mieux, même lorsque cela me semblait gênant. Je veux continuer à relever de nouveaux défis à l’avenir, même lorsqu’ils sont complètement nouveaux pour moi. J’ai vraiment hâte de performer, personnellement. J’ai hâte de performer dans des music shows et lors de concerts, et je veux continuer à m’améliorer pour pouvoir un jour être reconnue pour mon talent.”

Weverse Mag : J’ai entendu que tu avais passé un an en tant que trainee. Comment était-ce ?

KIM GARAM : “C’était comme si j’avais le même genre de liberté que vous obtenez en allant dans une académie. Je sortais de l’école tôt tous les jours pour m’entraîner, partais toujours à la même heure et mangeais avec les autres trainees. Je me souviens d’avoir quitté l’école tôt et d’avoir mangé quelque-chose avec EUNCHAE avant d’aller au studio d’entraînement et d’avoir dit des choses comme : “Qu’est-ce que tu voudrais faire si tu débutes ?” (Rires) Il y avait des petites choses comme ça. Ensuite, je n’allais à l’école qu’une ou deux fois par semaine après avoir rejoint le groupe l’été dernier afin de pouvoir me concentrer sur la préparation des débuts.”

Weverse Mag : Quand as-tu commencé à rêver de devenir une idol ?

KIM GARAM : “Je voulais être chanteuse depuis que je suis en maternelle. J’étais vraiment introvertie quand j’étais petite, donc j’étais beaucoup plus calme que je ne le suis maintenant, mais je pouvais sentir ma personnalité changer un peu chaque fois que je chantais et dansais. J’ai chanté dans un spectacle scolaire à la maternelle et sur une machine à karaoké avec ma famille quand nous sommes allés en vacances (Rires). J’étais extravertie et je m’amusais beaucoup au lieu de rester assise tranquillement, mais seulement dans des moments comme ceux-là. Puis mon amie m’a demandé d’aller à une audition ensemble un jour, et j’ai commencé à travailler pour devenir chanteuse, à commencer par cette audition en 2018.”

Weverse Mag : Comment es-tu arrivée en tant que trainee chez SOURCE MUSIC ?

KIM GARAM : “Curieusement, SOURCE MUSIC a été le premier label pour lequel j’ai auditionné. Je n’ai pas réussi à passer l’audition au début, mais j’ai reçu une offre de casting deux ans plus tard. (Rires) J’ai réussi après avoir auditionné à nouveau et je suis devenue trainee pour la première fois.”

Weverse Mag : Comment t’entraînais-tu quand tu t’entraînais seule ?

KIM GARAM : “Seule ma famille savait que je me préparais à passer une audition à l’époque, alors j’ai fait tout ce que j’ai pu pour m’entraîner par moi-même et leur ai demandé de me filmer en train de chanter et de danser. J’ai un frère qui a 10 ans de moins que moi et parfois il suivait mes mouvements à côté de moi quand je m’entraînais. C’était mignon. (Rires)”

Weverse Mag : Je parie que tu le trouves vraiment mignon car il est tellement plus jeune que toi. (Rires)

KIM GARAM : “Il a 7 ans (Rires) mais nous avons toujours joué ensemble malgré notre différence d’âge. Nous étions juste des frères et sœurs typiques, comme des amis. (Rires) Mais nous vivons séparément maintenant donc je ne sais pas à quel point il a grandi, et nous ne nous voyons que de temps en temps donc ça fait bizarre quand on peut se voir. On est un peu timides l’un avec l’autre au début mais on se remet vite à s’amuser comme au bon vieux temps, mais c’est quand même un peu triste.”

Weverse Mag : Comment ta famille a-t-elle réagi à l’annonce de tes débuts ?

KIM GARAM : “La première chose que j’ai faite a été de parler à mes parents. Ils ont dit qu’ils étaient très heureux pour moi et fiers, et ont dit : “Je n’arrive pas à y croire ! Tu l’as fait !” Je pense que mon frère comprend aussi ce que je fais. Il était si heureux quand il a entendu que je serais à la télévision et a dit qu’il me soutiendrait chaque fois que je vivrais des choses difficiles. (Rires)”

Weverse Mag : Qu’est-ce que cela te fait de réaliser un rêve auquel tu tiens depuis si longtemps ?

KIM GARAM : “En fait, je n’étais pas convaincue que je pourrais faire mes débuts, même jusqu’à la dernière minute. Personne ne peut être sûr de la façon dont tout cela va se passer jusqu’à ce que la première vidéo teaser soit révélée. Mais j’étais si heureuse quand j’ai appris que nous allions définitivement faire nos débuts et j’ai repensé à tout le temps que j’ai passé à m’entraîner. J’adore ça et c’est ce que je veux faire, et j’ai l’impression d’avoir tout donné et essayé de tout mon cœur.”

Weverse Mag : On dirait que tu apprends vraiment à te connaître en faisant cela.

KIM GARAM : “Il semble que j’ai beaucoup à apprendre. Hier, nous nous entraînions pour des performances en direct et c’était la première fois que je portais des oreillettes. Ils ont exactement la même taille que vos oreilles, donc c’était très inconfortable et douloureux. (Rires) Après avoir entendu ma voix, euh… j’ai senti que j’avais besoin de beaucoup d’entraînement. (Rires) En fait, je n’ai pas eu l’occasion de montrer ma voix cette fois-ci, donc plus tard, je veux vraiment chanter une chanson avec une voix vraiment puissante, puisque je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer ça auparavant, et je veux faire beaucoup de covers aussi.”

Weverse Mag : Quel genre de musique écoutes-tu habituellement ?

KIM GARAM : “J’écoute beaucoup de musique pop ces temps-ci. J’en écoute beaucoup pour étudier ma prononciation en anglais. (Rires) J’ai trouvé la prononciation du mot “FEARLESS” dans notre premier single très délicate, mais heureusement, YUNJIN m’a beaucoup guidée lorsque nous sommes allées l’enregistrer pour la première fois. (Rires)”

Weverse Mag : Quelle a été ta première impression de “FEARLESS” ?

KIM GARAM : “Je pensais que ça sonnait très différemment de tous les autres titres K-pop que j’ai jamais entendus. Je ne pouvais pas m’empêcher de le penser. Je voulais vraiment casser l’idée de ce à quoi la K-pop est censée ressembler à travers des chansons comme celle-ci. Toutes les autres membres ont dit qu’elles l’avaient aimée dès qu’elles l’avaient entendue aussi, et n’arrêtaient pas de dire à quel point elles étaient impatientes d’apprendre la danse pour cette chanson.”

Weverse Mag : Était-ce simple de se mettre au diapason des autres membres pour les performances ?

KIM GARAM : “Même si nous voulions toutes apprendre la chorégraphie rapidement, nous voulions également qu’elle soit parfaite, alors nous avons pu nous dire ce qui ne fonctionnait pas, et même nous le faire comprendre simplement en regardant nous-mêmes, puis en corrigeant ce qui n’allait pas. Nous avons commencé à comprendre quelles parties nécessitaient plus d’attention au fur et à mesure que nous nous entraînions de plus en plus.”

Weverse Mag : On dirait que vous vous êtes bien entendues tout de suite. Cela n’a pas dû être facile de passer la plupart de ton temps avec de nouvelles personnes.

KIM GARAM : “Je pense que nous sommes naturellement devenues proches parce que nous passons pratiquement tous nos moments ensemble. C’était un peu gênant de vivre toutes ensemble au début, car j’aime passer du temps seule et je ne savais pas non plus très bien ce que cela signifie d’être une équipe, mais je pense que je change lentement et que je deviens le genre de personne qui saute sur toutes les occasions de faire des choses ensemble maintenant. J’ai l’impression que notre groupe s’est particulièrement rapproché depuis la publication récente de nos photos teasers de groupe. (Rires) Il y avait tellement de choses à régler avant les débuts, mais j’ai vraiment abandonné mes soucis et je me suis sentie rassurée grâce au temps que j’ai eu pour me retrouver et discuter avec elles. J’espère que nous serons toutes heureuses.”

Weverse Mag : Tu te sens probablement plus rassurée grâce à la présence de tant de membres plus âgées ayant de l’expérience dans votre groupe.

KIM GARAM : “C’était absolument incroyable d’être dans le même groupe et de m’entraîner avec des gens que je voyais à la télévision. C’était comme si je regardais des célébrités. (Rires) Honnêtement, c’était un peu gênant au début, mais je peux compter sur elles car elles s’occupent de toutes les petites choses et sont vraiment d’un grand soutien. CHAEWON, en particulier, plaisante généralement beaucoup, mais je pense que c’est tellement cool la façon dont elle est si organisée et précise avec ses mots quand nous devons travailler sur quelque-chose ensemble ou qu’elle fait remarquer que quelque-chose ne va pas.”

Weverse Mag : Selon toi, quel est ton rôle au sein du groupe ?

KIM GARAM : “La membre drôle… ? (Rires) Elles disent toutes que tout ce que je dis est drôle. Je ne mets pas vraiment l’ambiance dans le groupe et je ne peux pas être drôle sur commande (Rires) mais je suppose que je suis juste naturellement drôle. (Rires)”

Weverse Mag : As-tu un moyen d’exploiter ton côté émotionnel pour trouver plus d’énergie ?

KIM GARAM : “Être seule. (Rires) Je pense que je suis le genre de personne qui se ressource en s’allongeant tranquillement ou en faisant quelque-chose que j’aime toute seule. La famille est une grande source de force pour moi aussi. Parfois, je me sentais mal quand j’étais trainee et j’avais l’impression que je ne m’améliorais pas du tout ou que je me sentais physiquement épuisée, et je voulais même abandonner, mais chaque fois que cela se produisait, ma famille me soutenait et m’encourageait, et je réalisais que je devais aller jusqu’au bout.”

Weverse Mag : Alors, quelle est ta source de bonheur maintenant ?

KIM GARAM : “J’aime les aliments pleins de pain, les biscuits et les desserts. (Rires) Je regarde donc beaucoup de vidéos de pâtisserie, et j’aime aussi beaucoup les vêtements ces temps-ci. J’ai commencé à aimer porter de jolies tenues de sport pour avoir vraiment l’impression de m’entraîner (Rires) alors j’ai dû sortir les acheter, puis j’ai progressivement développé un intérêt pour les vêtements de tous les jours, et j’ai fini par chercher le genre de airport fashion que les idols portent aussi. (Rires) J’aime toujours les vêtements simples avec un petit highlight – le look chic sans effort. (Rires)”

Weverse Mag : J’espère que tu auras beaucoup d’autres choses amusantes à venir après vos débuts.

KIM GARAM : “Je suis inquiète d’avoir des améliorations à montrer après les débuts, et je suis aussi excité en même temps. “Lorsque vous sentez que vous voulez abandonner, rappelez-vous pourquoi vous avez commencé en premier lieu.” C’est ma devise. C’est ce que j’ai toujours voulu faire, et c’est moi qui ai choisi cette voie, alors j’essaie de m’assurer de ne jamais perdre ma passion d’origine et de toujours faire de mon mieux.”

Source: weversemagazine