Le manager de Lee Seung Gi révèle les messages que la PDG de Hook Entertainment lui envoyait suite aux accusations

Mise à jour : Un enregistrement audio choquant a été révélé par Dispatch dans lequel la PDG Kwon Jin Young dit vouloir tuer Lee Seung Gi.

L’affaire entourant l’ancienne agence de Lee Seung Gi se poursuit.

Récemment, il a été révélé par Dispatch que Hook Entertainment avait menti et gaslighté Lee Seung Gi pendant plus de 10 ans pour lui faire croire qu’il n’avait jamais gagné d’argent avec sa musique, alors qu’il aurait du toucher plusieurs millions d’euros.

Suite aux révélations de Dispatch, le manager de Lee Seung Gi a révélé de nombreux messages échangés ces dernières années avec Kwon Jin Young, la PDG de Hook Entertainment.

Ces messages servent à démontrer le comportement de la PDG vis à vis de Lee Seung Gi dans son dos pendant toutes ces années.

Le manager a déclaré avant la révélation des messages : “La PDG lui disait toujours : “Tu es un chanteur négatif. Tes fans demandent beaucoup mais ne dépensent jamais d’argent. Tu gagnes beaucoup d’argent avec tes dramas et tes émissions. Alors vois simplement ta carrière musicale comme du fanservice.” Elle lui faisait un véritable lavage de cerveau. Elle le gaslightait. Et s’il avait posé des questions sur les comptes, il aurait été réprimandé. Lee Seung Gi préférait ne pas se faire insulter plutôt que d’être payé.”

Retrouvez ensuite les échanges de sms révélés par le manager ci-dessous :

Manager : Seung Gi-hyung a dit qu’il prenait un sandwich et un café pour le dîner, alors j’ai payé 27 000 wons (19 euros) avec la carte de la compagnie.
PDG : Si c’est après le travail ou pour le dîner, il faut le convaincre d’utiliser sa carte personnelle.
Manager : Ok.

Manager : Seung Gi-hyung m’a demandé de lui acheter une barre énergetique et des snacks, alors j’ai payé 29 800 wons (21 euros) avec la carte de la compagnie.
PDG : Pour des dépenses personnelles, il faut le convaincre d’utiliser sa carte personnelle.
Manager : Oui, je suis désolé. Il a dit qu’il mangerait ça pendant le tournage de “Little Forest”, alors j’ai utilisé la carte de la compagnie. Pour les dépenses personnelles, on utilises nos propres cartes.
PDG : Ok.

Manager : J’ai payé 14 500 wons (10 euros) avec la carte de la compagnie pour payer me garer à l’endroit où il lit le script de son drama ave l’équipe aujourd’hui. On se rendra au lieu prévu après.
PDG : Les frais pour se garer sont fous. Dis-lui de se garer à un endroit où il y a un parking la prochaine fois.
Manager : Oui, je ferai comme vous demandez.

Manager : C’est le planning de Seung Gi-hyung. Je vous l’annonce maintenant parce qu’il m’a contacté la nuit dernière. 11h30 dentiste. 13h00 je le dépose au golf à Gyeonggi-do et je reviens au bureau.
PDG : Combien de fois je vais devoir te répéter que le golf est une de ses activités personnelles.
PDG : Seung Gi est ainsi parce que tu le permets avec ton comportement.
PDG : Si tu ne veux pas lui dire non et que tu veux juste être son dongseng, alors tu peux partir.
Manager : Je suis désolé. Depuis la dernière fois, je ne l’ai jamais conduit au golf. Malheureusement, Seung gi-hyung a laissé sa voiture à Namyangju après le tournage de son contenu, et il est rentré chez lui en taxi, alors il m’a demandé de l’emmener pour cette fois. Je lui ai dit que je retournerais au bureau immédiatement après l’avoir déposé, et je suis en route là.

Manager : Je suis arrivé au travail. Je vais emmener Seungi Gi-hyung chez le coiffeur.
PDG : Après ça, fais une course pour moi.
Manager : Ok.
PDG : Où est Manager 2 (un autre manager) ?
Manager : Il est parti faire du sport.
PDG : Prends ta carte de la compagnie et celle de Manager 2, et rends-toi à la boutique de Burberry. Demande aux employés et paient mes vêtements avec les cartes de la compagnie.
PDG : Ça coûte 3 millions de wons (2150 euros), alors prends bien les deux cartes.
PDG : Tu peux y aller quand ?
Manager : Ok. Je pense que j’y serai vers 16h00.
PDG : Tu peux aussi demander le manager de la boutique.
PDG : Ok.
PDG : Occupe-toi de ça rapidement.

Source : dispatch